pascalconvert

2018-2019

ARMÉNIE, Les Temps du Sacré

Après leur collaboration en Afghanistan, Pascal Convert et la société Iconem ont effectué durant l'été 2018 une série de relevés dans des monastères arméniens, en particulier ceux de Geghard, Haghpat et Sanahin.
Comme lors de sa mission sur le site des Bouddhas de Bâmiyân, au centre du projet de Pascal Convert se trouve la question de la destruction d'œuvres archéologiques et artistiques majeures. Entre 2002 et 2006, les autorités azerbaïdjanaises ont détruit les trois mille khatchkars du cimetière chrétien arménien de Djoulfa. Sans pouvoir se rendre à Djoulfa désormais situé en zone de conflit armé, Pascal Convert a réalisé des empreintes des très rares khatchkars sauvés de la destruction et conservés au siège de l'Eglise arménienne. Ces pierres dressées à croix réalisées entre le XIIe et le XVIIIe siècle avaient des fonctions votives, apotropaïques ou commémoratives.
Poursuivant sa réflexion sur la temporalité de l'image dans des sites marqués par une présence spirituelle, Pascal Convert a mis en œuvre lors de son séjour une hybridation des techniques de relevé, des plus primitives - empreinte, photographie à la chambre - aux plus technologiquement avancées - photogrammétrie, vidéo immersive.

Ce projet sera présenté en octobre 2019 à la galerie Eric Dupont, Paris.


After their collaboration in Afghanistan, Pascal Convert and the company Iconem conducted during the summer of 2018 a series of surveys in Armenian monasteries, especially those of Geghard, Haghpat and Sanahin.As in his mission to the site of the Bamiyan Buddhas, at the center of Pascal Convert's project is the question of the destruction of major archaeological and artistic works. Between 2002 and 2006, the Azerbaijani authorities destroyed the three thousand khachkars of the Armenian Christian Cemetery of Julfa. Without being able to go to Djulfa now located in an area of ​​armed conflict, Pascal Convert has made footprints of the very few khachkars saved from destruction and preserved at the headquarters of the Armenian Church. These cross-shaped stones made between the twelfth and eighteenth centuries had votive, apotropaic or commemorative functions.Continuing his reflection on the temporality of the image in sites marked by a spiritual presence, Pascal Convert implemented during his stay a hybridization of survey techniques, from the most primitive - footprint, room photography - to the most technologically advanced - photogrammetry, immersive video.

This project will be presented during the year 2019 at the Eric Dupont Gallery, Paris.






104

Avant et après la destruction des trois mille khatchkars du cimetière chrétien arménien de Djoulfa.



105

Les Temps du Sacré. Empreinte au graphite, prise de vue à la chambre et avec une drone des monastères de Geghard (à gauche) et Haghpat (à droite Gavit de Sayat Nova).